FAQ

Base de connaissances

Désactivation de la fonction communicante : Une bonne idée ?

Désactivation de la fonction communicante du compteur : Est-ce une bonne idée ?

Chez BeProsumer, nous sommes confrontés à la complexité des réseaux électriques modernes, notamment en ce qui concerne les surtensions susceptibles de provoquer des décrochages d'onduleurs. Dans ce contexte, la question de la désactivation de la fonction communicante des compteurs se pose avec acuité.

L'importance de la fonction communicante

La fonction communicante de votre compteur joue un rôle crucial dans la gestion du réseau électrique. Elle permet aux Gestionnaires de Réseaux de Distribution (GRD) d'avoir une vue précise sur l'état de la tension dans le réseau basse tension. Cette visibilité est essentielle pour cibler les optimisations nécessaires et réaliser des investissements judicieux, évitant ainsi des dépenses inutiles qui pourraient, à terme, alourdir la facture des consommateurs.

Les coûts de la désactivation

Désactiver la fonction communicante n'est pas sans coûts. Cette opération est facturée 120€, un montant qui couvre à la fois la désactivation à distance et les frais associés à l'intervention d'un technicien pour une éventuelle réactivation future. Cette prévision prend en compte le cas où une propriété change de mains et que le nouveau propriétaire souhaite rétablir la fonction communicante.

À noter pour les propriétaires de compteurs antérieurs à 2024

Pour les détenteurs de compteurs communicants émis en 2023 ou avant, une mise à jour vers le modèle 2024 est requise avant toute désactivation de la fonction communicante. Cette mise à niveau a un coût de 160€, auquel s'ajoute les 120€ de désactivation. Ces frais supplémentaires renforcent l'argument en faveur du maintien de la fonction communicante active.

L’accès au port P1 : Un enjeu majeur

Il est également crucial de mentionner un autre point d’importance : la désactivation de la fonction communicante entraîne la désactivation de l’accès au port P1. Ce port, intégré au compteur, est une interface précieuse pour l’utilisateur. Il lui permet de connecter des appareils spécifiques afin de surveiller sa consommation en temps réel et de gérer les flux d’énergie de manière optimale, notamment à travers des dispositifs domotiques comme notre BeProsumerBox

Chez BeProsumer, nous sommes fermement opposés à cette restriction. Nous estimons que le désir de l’utilisateur de ne pas partager ses données avec le gestionnaire de réseau ne devrait pas l’empêcher d’avoir accès à ses propres informations de consommation. Cette capacité d’autosurveillance est fondamentale pour permettre à chacun de gérer sa consommation d’énergie de façon responsable et éclairée.

Nous croyons fermement que l’accès à l’information doit rester ouvert et accessible, même en cas de désactivation de la fonction communicante. Cette politique soutient non seulement l’autonomie de l’utilisateur mais encourage également une gestion de l’énergie plus consciente et personnalisée, alignée avec les principes de durabilité et d’efficience énergétique.

Un acte citoyen

Maintenir active la fonction communicante dépasse la simple question financière. C'est également un acte citoyen qui contribue à l'efficacité et à la durabilité du réseau électrique. En permettant une gestion plus précise et réactive du réseau, chaque consommateur joue un rôle dans la réduction des coûts globaux et dans l'amélioration de la fiabilité de l'approvisionnement électrique.

Avoir le choix

Dans l’évolution incessante du marché de l’énergie, la capacité de choisir devient un pilier central pour garantir l’exercice du libre arbitre des consommateurs, notamment dans le domaine de l’électricité. La fonction communicante est un pré requis technique incontournable pour avoir accès à une variété d’options tarifaires adaptées à chaque consommateur. Actuellement, les options se limitent généralement au tarif monohoraire ou bihoraire. Toutefois, avec l’avènement de nouvelles propositions tarifaires dynamiques, basées sur le profil d’usage de chaque utilisateur, des possibilités beaucoup plus attractives se profilent à l’horizon. Ces options, sur base volontaires, peuvent se révéler particulièrement avantageuses si vous avez l’opportunité de déplacer une partie de votre consommation. En outre, à mesure que le coût des batteries domestiques baisse, cette tarification incitative pourrait même offrir une certaine rentabilité même pour les propriétaires de panneaux dont le compteur tourne à l’envers et qui consomment davantage d’électricité qu’ils n’en produisent. C’est particulièrement vrai dans le cas de ceux utilisant des pompes à chaleur et dont la batterie pourrait se recharger sur le réseau deux fois par jour à moindre coût.

La fonction communicante s’avère donc indispensable pour ne pas se priver de ces nouvelles opportunités, garantissant aux consommateurs la liberté de choisir l’offre la plus adaptée à leurs besoins et leur consommation, tout en contribuant activement à l’optimisation globale du réseau électrique.

En préservant cette fonctionnalité, chacun a la possibilité de gérer sa consommation énergétique de manière plus avantageuse, durable et consciente, tout en embrassant les innovations futures du secteur.

Conclusion

Chez BeProsumer, nous considérons que la désactivation de la fonction communicante est non seulement économiquement discutable mais également préjudiciable à l'efficacité collective et un frein à de futures opportunités. Nous encourageons donc tous les consommateurs à envisager les implications à long terme de telles décisions et à agir dans l'intérêt commun pour un réseau électrique plus stable et durable.