FAQ

Base de connaissances

Si j’ajoute des panneaux photovoltaïques à mon installation existante après le 1er janvier 2024, puis-je conserver le régime de compensation ?

⚠️ Cet article concerne les installations pré-2024 qui souhaitent augmenter leur puissance à partir de 2024 (ne concerne pas les installations post-2023)

Mise à jour le 7/2/2024

L’ajout de panneaux photovoltaïques après janvier 2024 peut permettre de conserver le régime de compensation, sous réserve de respecter certaines spécifications techniques.

1. Puissance des panneaux :

• La puissance de vos panneaux est mesurée en kilowatts crête (kWc).

2. Puissance Électrique Nette Développable :

• La Pend est la puissance nette développable d'une installation photovoltaïque. Généralement l'onduleur est sousdimentionné par rapport à la puissance des panneaux. La Pend est donc souvent égale à la de puissance maximale que l'onduleur peut fournir en sortie de manière continue.

Benjamin Maréchal explique ce qu'est la puissance nette développable.

3. Limites d’Augmentation Autorisée :

• Vous devez veiller à ce que l’augmentation de la puissance de la Pend ne dépasse pas 1. En règle générale on peut considérer que si la puissance maximale de sortie du nouvel onduleur ne dépasse pas 1kW (1000w), l'augmentation de puissance des panneaux n'aura pas d'impact sur le maintien du principe de compensation.

Avant l'intervention de BeProsumer, la réglementation prévue qui concerne la fin du principe de compensation en 2024 n'offrait aucune flexibilité en cas de remplacement ou de mise à niveau des composants d'une installation photovoltaïque, notamment en cas de défaillance matérielle. Cela signifiait qu'un changement, même mineur, dans la configuration de l'installation (comme le remplacement d'un onduleur) pouvait entraîner la perte automatique du régime de compensation si les nouvelles caractéristiques techniques ne correspondaient pas exactement aux originales. Reconnaissant l'importance cruciale de cette problématique pour les prosumers, notre président Régis François a proposé une modification réglementaire permettant une marge de manœuvre de plus ou moins 1 kW dans la puissance, afin de préserver le droit à la compensation en cas de remplacement dû à une défaillance ce qui permet également une légère augmentation de puissance. Cette proposition, acceptée et intégrée dans les textes officiels, marque une avancée significative, garantissant que les prosumers ne seront plus pénalisés pour des ajustements techniques indispensables à la pérennité de leur installation photovoltaïque.

Le 5/2/2024 en Commission Energie du Parlement Wallon, le ministre Philippe Henry confirmait le principe de compensation jusque fin 2030 pour les installation pré-2024 et les critères d'éligibilité pour conserver cette dernière en cas de modification.

4. Importance des Décimales dans la Puissance de l’Onduleur :

• ⚠️ Attention aux décimales lors du remplacement de l’onduleur. Par exemple, un onduleur indiqué comme 4,4kW peut en pratique délivrer 4480 watts, dépassant la limite de 1kW par 80 watts.

• Ce dépassement, même mineur, peut entraîner la perte du régime de compensation. Il est donc crucial de vérifier la puissance exacte de l’onduleur en watts auprès de votre installateur.

5. Conseils Pratiques :

• Assurez-vous de recevoir une confirmation précise de la puissance de l’onduleur en watts. Les conseillers sont là pour guider, mais il est de votre responsabilité de confirmer les spécifications techniques.

6. Évaluation Personnalisée :

• Chaque installation solaire est unique. Consultez un professionnel pour une analyse détaillée et personnalisée de votre situation.

En résumé, l’ajout de panneaux solaires après 2024 en conservant les avantages de la compensation est possible en respectant des limites de puissance précises. La prudence est de mise concernant les spécifications de l’onduleur, en particulier les décimales, qui peuvent avoir un impact significatif sur le maintien du régime de compensation.


Si constatez des imprécisions dans la rédaction de cet article ou si vous souhaitez contribuer Contactez-nous 

BeProsumer a été créée par des prosumers pour des prosumers. Si vous pensez que cet article vous a été utile Soutenez BeProsumer. La cotisation annuelle est de seulement 10€. Le nombre de membres fait la différence pour défendre VOS intérêts.