Revue de presse

BeProsumer auditionné au Parlement Wallon sur les décrochages (vidéos en bas de page)

Ce 6 juillet 2023, BeProsumer était auditionné au parlement Wallon sur la capacité du réseau et les décrochages des onduleurs.

Cette opportunité était l'occasion de se mettre tous autour de la table pour faire un état de lieux de la situation et exposer notre perspective au niveau les solutions à entreprendre sur base de notre Vision et de notre Mission.

Nous avons compilé les différentes interventions liées directement à BeProsumer ci dessous.

Vous pouvez également visionner l'entièreté de la journée qui comprend l'audition de RESA, de l'AIEG ainsi que Fluvius via ce lien

BeProsumer au Parlement Wallon : Une Vision d'Avenir pour l'Énergie Solaire


Namur, Belgique - L'audition remarquable de BeProsumer au Parlement Wallon a mis en avant des solutions novatrices pour le secteur photovoltaïque en Belgique. Avec une approche détaillée et fondée sur l'expérience, BeProsumer a exposé sa vision, sa mission et ses recommandations pour un avenir énergétique plus durable et efficace.

La Mission et la Vision de BeProsumer

Lors de leur intervention, BeProsumer a clairement défini leur mission et vision. "Notre vision est de contribuer et de promouvoir le développement durable et l'utilisation efficace de l'énergie solaire en Belgique", a déclaré un porte-parole de BeProsumer. Il a ajouté : "Notre mission est d'informer et conseiller les propriétaires de panneaux photovoltaïques belges afin de protéger leurs intérêts et leurs droits auprès de tous les acteurs du secteur public ou privé."

Solutions au-delà du Compteur

BeProsumer a fait référence au projet pilote de Beyne-Heusay par RESA, soulignant l'importance de l'optimisation des connexions électriques et de l'utilisation des compteurs communicants pour une meilleure gestion du réseau. Ces initiatives ont montré une amélioration significative dans la prévention des surtensions et des décrochages d'onduleur.

Solutions en-deçà du Compteur

L'association a également mis l'accent sur les solutions individuelles, comme la mise à jour logicielle des normes des anciens onduleurs qui décrochent trop tôt en soulignant l'aberration d'indemniser ce genre de problème "facile à résoudre. Ces solutions personnalisées permettent aux prosumers de gérer plus efficacement leur consommation et production d'énergie, réduisant ainsi l'impact des décrochages dans une certaine limite.

Introduction de l'OptiFlux

Le point culminant de l'intervention a été la présentation de l'OptiFlux, une solution hybride (en deçà du compteur mais avec un impact au delà). "L'OptiFlux", Abréviation de Optimiser les Flux (d'énergie), n'est pas une simple batterie. C'est un dispositif intelligent qui non seulement stocke l'énergie de manière dynamique en fonction de la tension du réseau pour atténuer l'impact des décrochages, mais la gère de manière optimale pour la consommation domestique et la stabilisation du réseau", a expliqué BeProsumer. Contrairement à une batterie standard, l'OptiFlux est capable de piloter les appareils domestiques et d'aligner la consommation sur la production solaire, offrant ainsi une solution plus complète et efficace.

Recommandations aux Gestionnaires de Réseau

BeProsumer a fermement recommandé aux gestionnaires de réseau de déployer des dispositifs comme l'OptiFlux dans les quartiers où la modernisation du réseau n'est pas immédiatement réalisable. "Au lieu de recourir à une indemnisation forfaitaire qui ne résout pas le problème de fond, déployer des OptiFlux permettrait aux prosumers de continuer à produire de l'énergie et contribuerait à la stabilisation du réseau", a déclaré BeProsumer.

Conclusion

L'audition de BeProsumer au Parlement Wallon représente un jalon important dans la recherche de solutions durables et efficaces pour le secteur de l'énergie solaire en Belgique. Avec une approche basée sur l'expérience collective et une vision claire, BeProsumer se positionne en tant que leader innovant dans la transition vers un avenir énergétique plus vert et plus équitable.


Réaction des Parlementaires

Suite à l'audition de BeProsumer au Parlement Wallon, le parlementaire Eric Lomba a exprimé une réaction encourageante, soulignant la transition vers une approche plus positive et constructive dans le secteur de l'énergie solaire.

Un Discours Évolutif et Positif

"Par rapport à BeProsumer, je salue la vision positive. Ça n'a pas toujours été le discours, et tant mieux si le discours évolue," a déclaré Lomba, reconnaissant le changement significatif dans la manière dont BeProsumer aborde les défis énergétiques. Il a souligné l'importance de cette évolution pour un dialogue constructif entre les différents acteurs du secteur.

La Nécessité d'une Grande Alliance

Lomba a mis en avant l'idée d'une "grande alliance" des opérateurs énergétiques, incluant BeProsumer comme une partie essentielle de la solution. "Vous pourriez faire partie effectivement de cette grande alliance, puisque vous êtes une partie de solution," a-t-il noté, évoquant la capacité de BeProsumer à contribuer activement à l'amélioration du secteur.

Approche Pédagogique et Compteurs Communicants

Le parlementaire a également abordé la question des compteurs communicants, souvent controversés. "L'approche pédagogique aussi qui est défendue, notamment par rapport aux compteurs communicants qui n'ont pas toujours bonne presse," a mentionné Lomba, soulignant la nécessité de clarifier les malentendus et d'aller de l'avant avec des solutions viables.

La Méthodologie du Cadastre des Décrochages

Lomba a interrogé la méthode utilisée par BeProsumer pour son cadastre des décrochages, cherchant à comprendre si elle est empirique ou scientifiquement validée. "Comment est-ce que ça fonctionne ? Est-ce qu'on peut dire que la méthode est correcte scientifiquement ?" a-t-il demandé, soulignant l'importance de données fiables pour avancer.

Coût et Accessibilité des OptiFlux

Une préoccupation majeure de Lomba concernait le coût des OptiFlux et leur accessibilité. "Ça coûte combien ?" a-t-il interrogé, suggérant des solutions comme les achats groupés pour rendre ces technologies accessibles à tous.

Les Communautés d'Énergie : Une Solution Potentielle ?

Finalement, Lomba a abordé le sujet des communautés d'énergie, une initiative soutenue par son collègue Douette. "Est-ce que vous vous déconseillez ou est-ce qu'au contraire, de nouveau les communautés d'énergie est une partie de la solution?" a-t-il questionné, cherchant à clarifier la position de BeProsumer sur ce sujet.

Conclusion

L'intervention d'Eric Lomba révèle un intérêt marqué pour les initiatives de BeProsumer et un désir de collaboration entre le gouvernement et les acteurs privés pour relever les défis énergétiques de la Belgique. Sa réaction met en lumière l'importance d'une approche unifiée et positive pour surmonter les obstacles actuels et futurs dans le secteur de l'énergie renouvelable.

Lors de l'audition de BeProsumer au Parlement Wallon, le député Olivier Bierin a exprimé un vif intérêt pour les approches proposées par l'association, tout en questionnant certains aspects de leur stratégie.

Approche Quartier par Quartier et Cadastre des Décrochages

"Vous estimiez dans la fin de la présentation, Monsieur Thrion, que les améliorations devraient se faire quartier par quartier et vous avez mis en place votre cadastre qui est évidemment tout à fait utile pour le débat," a déclaré Bierin. Il a interrogé l'efficacité de cette approche en comparaison avec la méthode de Fluvius qui traite les cas individuellement.

Promotion des Compteurs Communicants

Bierin a également salué l'initiative de BeProsumer de promouvoir activement les compteurs communicants, malgré les craintes et idées fausses qui les entourent. "Est-ce que vous avez l'impression que ça évolue quand même déjà un petit peu par rapport notamment à la pédagogie et à la sensibilisation que vous mettez en place auprès de vos membres ?" a-t-il demandé, soulignant l'importance de cette évolution dans la perception publique.

Vision sur l'Indemnité Proposée par le Ministre Henry

Concernant l'idée de l'indemnité mise sur la table par le ministre Henry, Bierin a demandé la position de BeProsumer. "Est-ce que vous avez déjà une position plus précise sur les montants ?" a-t-il questionné, cherchant à comprendre la perspective de BeProsumer sur cette solution de dernier recours.

Analyse des Solutions en-deçà du Compteur

Le député a trouvé particulièrement pertinentes les discussions sur les solutions en-deçà du compteur, notamment la comparaison entre les batteries standard et l'OptiFlux. "J'avais une question très technique qui est peut-être un détail, mais est-ce qu'un optiflux fonctionne sur du triphasé ou pas ?" a-t-il demandé, démontrant un intérêt technique pour les propositions de BeProsumer.

Rôle Potentiel des Véhicules Électriques

Bierin a aussi abordé la possibilité d'intégrer les véhicules électriques avec recharge bidirectionnelle dans le mix de solutions. "On sait que de manière générale, les véhicules électriques ont des batteries avec des capacités importantes," a-t-il noté, suggérant leur utilisation potentielle pour stabiliser le réseau.

Concernant les Batteries par Quartier

Finalement, Bierin a exprimé son intérêt pour le commentaire de BeProsumer sur les nuisances potentielles des batteries par quartier. "Ça, ça m'intéresse de voir de façon un tout petit peu plus précise à quoi vous pensiez par rapport à ça," a-t-il conclu, cherchant des éclaircissements sur cette préoccupation.

En Conclusion

Olivier Bierin a manifesté une profonde compréhension des enjeux actuels du secteur énergétique en Belgique, tout en reconnaissant les efforts innovants de BeProsumer. Sa capacité à aborder des questions techniques spécifiques, telles que l'efficacité des OptiFlux ou l'utilisation potentielle des véhicules électriques dans le mix énergétique, témoigne d'un engagement sérieux envers la recherche de solutions durables. Bierin, en soulignant la nécessité d'une approche éducative concernant les compteurs communicants et en questionnant la viabilité de stratégies telles que l'indemnisation, a clairement indiqué son désir de voir une évolution positive et pragmatique dans la gestion de l'énergie renouvelable. Ses interrogations et observations pointent vers un avenir où le dialogue et la collaboration entre le gouvernement, les gestionnaires de réseau et les associations comme BeProsumer seront essentiels pour surmonter les défis énergétiques de la Belgique.

Lors de l'audition récente de BeProsumer au Parlement Wallon, Manu Douette a apporté une perspective éclairée sur les propositions de l'association, mettant en avant la nécessité d'avancer dans le secteur de l'énergie solaire en Wallonie.

Compteurs Communicants : Entre Progrès et Tradition

Manu Douette a souligné l'importance cruciale des compteurs communicants dans l'analyse des décrochages, contrastant avec les méthodes traditionnelles utilisées en Wallonie. "On est entre la guerre des étoiles et l'avancée spatiale et l'âge de pierre entre nos deux régions," a-t-il comparé, suggérant que la Wallonie devrait rapidement adopter ces technologies avancées.

Analyse des Solutions de BeProsumer

Douette a évalué les solutions proposées par BeProsumer, notamment leur cadastre des décrochages et l'approche quartier par quartier. Il a interrogé l'efficacité de cette méthode par rapport à celle de Fluvius, qui gère les cas individuellement.

Soutien aux Compteurs Communicants et Éducation

Il a exprimé son appréciation pour l'adoption par BeProsumer des compteurs communicants malgré les réticences initiales. "Vous avez indiqué, et de nouveau on se rejoint, elle n'est possible que parce que vous avez vous en Flandre un mesurage, un mesurage parfait des décrochages, ce que nous n'avons pas en Wallonie," a-t-il relevé, soulignant l'importance d'une mesure précise pour une compensation adéquate.

Questions Techniques et Innovations

Concernant l'OptiFlux et les batteries, Douette a posé des questions techniques précises, cherchant à comprendre les différences avec les solutions traditionnelles et leur impact potentiel sur le réseau. "Est-ce que dans l'installation des batteries que vous faites individuelles au niveau de la Flandre, est-ce que c'est une batterie individuelle traditionnelle ?" a-t-il demandé, cherchant à clarifier la nature des technologies utilisées.

L'Importance de la Communication et de la Mise à Jour des Onduleurs

Il a également évoqué la nécessité d'une communication efficace concernant la mise à jour des onduleurs et leur importance dans la réduction des décrochages. "Est-ce qu'il y a vraiment un intérêt à faire, vous qui maîtrisez mieux le sujet que moi, est-ce qu'il y a vraiment un intérêt à faire cette mise à jour ?" a-t-il questionné, mettant l'accent sur la nécessité d'une sensibilisation accrue sur ce sujet.

Conclusion sur les Réflexions de Manu Douette

En conclusion, Manu Douette a abordé l'audition de BeProsumer avec un mélange d'appréciation pour leurs efforts innovants et une curiosité technique approfondie. Ses questions révèlent un intérêt sincère pour la faisabilité, la légalité et l'efficacité des solutions proposées par BeProsumer, en particulier l'OptiFlux. En explorant des sujets tels que l'installation des compteurs communicants et la légitimité de l'OptiFlux, Douette montre une volonté de comprendre en profondeur comment ces technologies peuvent être intégrées dans le réseau énergétique wallon. Son intérêt pour les détails opérationnels et réglementaires indique une recherche de solutions pragmatiques et efficaces qui pourraient bénéficier à la fois aux consommateurs et au système énergétique global. Cette approche réfléchie et nuancée témoigne de son engagement envers une transition énergétique équilibrée et innovante en Wallonie.

Lors de l'audition de BeProsumer, François Desquenes a posé des questions pertinentes, révélant une compréhension approfondie des défis et des opportunités dans le domaine de l'énergie solaire.

Dialogue avec la Région

Desquenes a commencé par questionner le niveau de dialogue entre BeProsumer et les autorités régionales. "Est-ce que vous êtes considérés comme un interlocuteur ? Est-ce que le gouvernement, le ministre de l'Énergie a des contacts avec vous sur les différents enjeux qui sont soulevés ?" a-t-il demandé, soulignant l'importance de la reconnaissance de BeProsumer en tant qu'acteur clé dans le débat énergétique.

Mesurage du Décrochage

Il a ensuite abordé la question du mesurage du décrochage. "Est-ce que ces informations, est-ce que vous avez pu les échanger avec les GRD, les échanger avec la cwape ?" François Desquenes a interrogé, reconnaissant l'expertise que BeProsumer pourrait apporter dans ce domaine crucial.

Légalité et Fonctionnalité de l'OptiFlux

La troisième question de Desquenes concernait l'OptiFlux de BeProsumer. "Est-ce que le mécanisme constitué par cet ensemble que vous appelez OptiFlux est-ce qu'il est aujourd'hui légal ?" a-t-il demandé, cherchant à clarifier le statut juridique et fonctionnel de cette innovation.

Capacité de l'OptiFlux à Contourner les Décrochages

Il a aussi questionné la capacité de l'OptiFlux à permettre la consommation interne d'électricité en cas de décrochage. "Est-ce qu'il permet à celui qui l'installerait, si c'est autorisé et si on cadre dans les normes, est-ce qu'il permet d'échapper à la sanction qui est aujourd'hui le décrochage ?" a-t-il exploré, démontrant un intérêt pour des solutions techniques avancées.

Enjeux Réglementaires et Participation de BeProsumer

Enfin, Desquenes a abordé la question des enjeux réglementaires liés à l'installation de panneaux photovoltaïques. "Est-ce que BeProsumer a été associé aux discussions, a été sollicité en termes d'avis par rapport à la norme en projet ?" a-t-il questionné, soulignant l'importance de l'implication de BeProsumer dans les décisions politiques.

Conclusion sur les Interrogations de François Desquenes

En conclusion, les questions posées par François Desquenes reflètent une compréhension approfondie et une considération sérieuse pour les initiatives et solutions proposées par BeProsumer. Sa démarche analytique et son désir d'élucider les aspects techniques, légaux et réglementaires des propositions de BeProsumer démontrent une approche réfléchie et responsable face aux enjeux énergétiques en Wallonie. Desquenes reconnaît non seulement l'importance de la contribution de BeProsumer au débat sur l'énergie solaire, mais soulève également des questions cruciales sur la légalité, l'efficacité et l'intégration des innovations telles que l'OptiFlux dans le système énergétique existant. Ses interrogations sur le dialogue entre BeProsumer et les autorités régionales, ainsi que sur l'implication de l'association dans les décisions politiques, mettent en lumière le besoin vital d'une collaboration étroite entre les différents acteurs du secteur pour une transition énergétique réussie et durable en Wallonie.

François Bellot, lors de l'audition de BeProsumer, a posé des questions critiques, mettant en lumière les subtilités et les inégalités inhérentes au système énergétique actuel.

Analyse du Bénéfice des Batteries

François Bellot a commencé par interroger la viabilité économique de l'installation des batteries pour les utilisateurs de panneaux solaires. "Est-ce que vous avez fait une analyse qui bénéficie du placement d'une batterie ?" a-t-il demandé, soulevant la question de l'amortissement des coûts pour les ménages ayant une consommation énergétique relativement faible.

Corrélation entre Chauffage et Efficacité des Batteries

Il a également abordé l'importance du type de chauffage dans l'efficacité des batteries. "Est-ce qu'il ne faut pas vraiment, dans l'hypothèse où on met une batterie intelligente, aussi s'assurer qu'on se chauffe à l'électricité via une pompe à chaleur ?" a-t-il questionné, suggérant que sans un chauffage électrique, comme une pompe à chaleur, l'investissement dans une batterie pourrait ne pas être rentable.

Injustice dans les Investissements pour Résoudre les Décrochages

François Bellot a exprimé sa préoccupation quant à la situation discriminatoire créée par les différences dans la qualité du réseau électrique. "C'est ceux qui habitent le long d'un réseau, qui a un 3x400 volts, qui est suffisamment dimensionné, avec un compteur qui tourne à l'envers, ils n'ont pas le moins de problèmes," a-t-il expliqué, soulignant l'injustice pour ceux qui, en raison des limites de leur réseau local, doivent investir personnellement pour éviter les décrochages.

Discrimination par le Sous-Dimensionnement du Réseau

Il a conclu en pointant du doigt les GRD pour le sous-dimensionnement du réseau. "Le sous-dimensionnement du réseau fait qu'on discrimine les citoyens entre eux," a-t-il déclaré, mettant en évidence la nécessité d'une approche plus équitable et uniforme pour gérer les défis liés aux panneaux solaires.

Antoine Hermant, lors de l'audition de BeProsumer au Parlement Wallon, a posé des questions ciblées, cherchant à comprendre l'étendue de l'expertise de BeProsumer et l'efficacité des solutions proposées.

Contacts avec le Ministre de l'Énergie

Hermant a commencé par s'enquérir des interactions entre BeProsumer et les autorités régionales. "Quels sont les contacts que vous avez avec le ministre concernant tout ça ?" a-t-il demandé, reconnaissant l'importance de l'expertise de terrain de BeProsumer dans l'élaboration des politiques énergétiques.

Viabilité des Batteries Individuelles

Il a ensuite exploré la question des batteries individuelles. "Est-ce qu'il y a un endroit en Europe ou quelque part où ça existe ? Parce que ça paraît séduisant," a-t-il remarqué, soulignant son intérêt pour le potentiel de cette technologie dans le contexte européen.

Fondement des Indemnisations

Hermant a également questionné la proposition d'indemnisation de BeProsumer. "Sur quelle base est-ce que vous avez calculé ça ?" a-t-il interrogé, cherchant à comprendre la logique derrière le chiffre proposé pour compenser les décrochages des installations photovoltaïques.

Résolution des Problèmes d'Indemnisation

Enfin, il a demandé des éclaircissements sur les approches envisagées pour résoudre les problèmes d'indemnisation. "Est-ce que vous avez pu réfléchir un peu à une manière de résoudre ce problème des indemnisations des personnes qui ont un compte ? Une installation qui décroche," a-t-il conclu, mettant en avant la nécessité de trouver des solutions équitables et pratiques.


Réponses supplémentaires de BeProsumer

Régis François, représentant de BeProsumer, a abordé avec minutie et expertise les différentes questions posées par les parlementaires, offrant un aperçu détaillé des actions et de la vision de son association.

Clarification sur les Compteurs Communicants

Régis François a commencé par revenir sur la question des compteurs communicants. "Il s'avère que nous avions particulièrement pointé les Linky (comme en France) à l'époque, qui était en fait pour nous une technologie complètement dépassée," a-t-il expliqué, soulignant que les nouveaux compteurs offrent plus d'avantages et de sécurité pour les prosumers.

Méthodes de Mise en Place du Cadastre des Décrochages

Concernant le cadastre des décrochages, Régis François a déclaré : "Nous on a simplement demandé, nous n'avons pas encore fait la publicité auprès des membres." Il a mis en évidence l'existence d'une majorité silencieuse qui n'est pas toujours consciente de ses problèmes de décrochage.

Légalité et Fonctionnalité de l'OptiFlux

Sur l'OptiFlux, Régis François a clarifié : "C'est une simple start-up wallonne en fait qui a lancé ça. Qu'est-ce qu'il y a dans cette énorme machine à laver, il y a une batterie de stockage et surtout, surtout il y a de l'intelligence de gestion du réseau."

Coût et Financement de l'OptiFlux

Abordant la question du coût de l'OptiFlux, Régis François a révélé : "On parle vraiment non pas d'un investissement one-shot, mais plutôt d'un fee à payer lors de l'installation et ensuite d'un abonnement mensuel."

Vision de BeProsumer sur l'Indemnisation et l'Utilisation des Panneaux

Quant à l'indemnisation, Régis François a souligné : "Ce que les gens veulent aujourd'hui, c'est une installation qui fonctionne à 100 %." Il a insisté sur le fait que les prosumers cherchent avant tout à jouir pleinement de leurs installations photovoltaïques.

Réponse aux Inquiétudes de Discrimination sur le Réseau

Répondant aux préoccupations de discrimination liées au réseau, Régis François a noté : "Le sous-dimensionnement du réseau fait qu'on discrimine les citoyens entre eux." Il a souligné la nécessité d'aborder cette inégalité pour assurer une distribution équitable de l'énergie.

Intérêt et Rentabilité des Batteries Individuelles

Sur les batteries individuelles, Régis François a expliqué : "On parle toujours finalement de l'argent et de la rentabilité d'une batterie. Quand vous avez une pompe vide-cafe et un orage et qu'il y a une coupure d'électricité et que vous n'avez pas de batterie, vous avez vite fait de la rentabiliser."

ChatGPT

Conclusion sur l'Intervention de Régis François de BeProsumer

En conclusion, l'intervention de Régis François a offert un éclairage complet et nuancé sur les initiatives et les perspectives de BeProsumer dans le domaine de l'énergie solaire. Sa capacité à aborder avec précision et profondeur les préoccupations soulevées par les parlementaires démontre une expertise et une compréhension approfondies des défis et des opportunités du secteur. En mettant l'accent sur des points clés tels que la modernisation des compteurs communicants, l'importance du cadastre des décrochages, et la fonctionnalité et la légalité de l'OptiFlux, Régis François a souligné la nécessité d'une approche innovante et adaptative pour surmonter les obstacles du réseau énergétique actuel. Sa discussion sur les coûts, le financement et la pertinence des batteries individuelles, ainsi que sur la discrimination liée au sous-dimensionnement du réseau, révèle une vision équilibrée entre les besoins des consommateurs et les impératifs techniques et économiques. Cette intervention marque une étape importante dans la reconnaissance de BeProsumer en tant qu'acteur clé dans la transition énergétique de la Wallonie, prêt à collaborer activement avec les autorités et les autres parties prenantes pour un avenir énergétique durable.

Rémi Thirion, vice-président de BeProsumer, a répondu aux questions des députés, apportant des détails techniques et des perspectives stratégiques sur les solutions énergétiques proposées par l'association.

Genèse de l'OptiFlux et Vision Stratégique

Rémi Thirion a ouvert son intervention en évoquant la genèse de l'OptiFlux, un projet né de sa rencontre avec une start-up wallonne expérimentée dans le secteur énergétique. "J'ai été tout de suite pris dans leur enthousiasme," a-t-il partagé, soulignant l'importance de prouver sur le terrain ce qui fonctionne réellement en matière de solutions énergétiques. L'OptiFlux, selon lui, n'est pas une simple batterie, mais plutôt un système innovant combinant matériel et logiciel pour servir la transition énergétique de la collectivité.

Avantages de l'OptiFlux et Sa Distinction des Systèmes de Batterie

Rémi Thirion a mis l'accent sur les avantages de l'OptiFlux : "La batterie c'est le matériel, mais un ordinateur c'est du matériel aussi, sans logiciel ça ne sert à rien et avec un mauvais logiciel c'est une utilisation assez limitée." Il a expliqué que l'OptiFlux est conçu pour servir divers acteurs, notamment les URD, les citoyens pour l'autoconsommation, et même les GRD dans la lutte contre les déviations de tension.

Financement et Déploiement de l'OptiFlux

Abordant le sujet du financement de l'OptiFlux, Rémi Thirion a été catégorique : "On pense que ce n'est pas aux consommateurs de financer l'OptiFlux." Il envisage un rôle pour les GRD dans le financement de l'OptiFlux, notamment pour résoudre les problèmes de décrochage dans des quartiers spécifiques.

Solutions Internationales Comparables et VPP

En parlant des solutions internationales comparables, Thirion a fait référence aux Virtual Power Plants aux États-Unis, où "les fournisseurs activent chez les gens une partie de leurs batteries pour restituer le courant le soir." Il a souligné l'impact financier significatif pour les prosumers américains, recevant environ 2000 euros par an pour l'utilisation de leur batterie par les fournisseurs.

Défis Techniques des Batteries de Quartier

Concernant les batteries de quartier, Rémi Thirion a exprimé ses doutes quant à la faisabilité de leur mise en œuvre, notamment en raison de contraintes techniques et de l'acceptation des riverains. "Avec les fortes chaleurs, on constate des plaintes des riverains autour du projet de stockage de Lessine," a-t-il noté, soulignant les défis d'acceptation sociale et environnementale.

Vehicle to Grid et Flexibilité Énergétique

S'exprimant sur le concept de Vehicle to Grid, Rémi Thirion a reconnu ses avantages tout en signalant les limites actuelles, comme l'incompatibilité de certaines voitures et l'absence de la voiture pendant la production d'énergie diurne. Il a proposé des outils de flexibilité pour encourager une utilisation plus efficace de l'électricité pendant la journée.

En conclusion, l'intervention de Rémi Thirion a mis en lumière le rôle de BeProsumer comme un acteur innovant et visionnaire dans le paysage énergétique. Son expertise et sa capacité à communiquer des concepts complexes de manière claire et approfondie ont non seulement informé les parlementaires, mais ont également renforcé la position de BeProsumer en tant que leader dans la transition vers une énergie durable en Wallonie.

L'intervention finale de Régis François, président de BeProsumer, lors de l'audition au Parlement Wallon, a porté sur un sujet crucial : l'indemnisation en cas de décrochage des installations photovoltaïques. Sa prise de parole a révélé une profonde compréhension des implications financières et des réalités concrètes des producteurs photovoltaïques.

Contexte des Grosses Installations Photovoltaïques

Régis François a débuté son intervention en se concentrant sur les grosses installations photovoltaïques, un segment particulièrement affecté par les problèmes de décrochage. "Si vous regardez, en fait, si on observe une installation qui aujourd'hui a 40 panneaux photovoltaïques et produit environ 10 000 kWh par an," a-t-il expliqué, mettant l'accent sur la production substantielle de ces installations.

Impact Financier des Décrochages

Il a ensuite abordé l'impact financier des décrochages pour ces installations. "Ils perdent actuellement à peu près 3 à 4 000 kWh par an de production," a-t-il déclaré, soulignant la gravité de la situation. Cette perte de production, selon François, se traduit directement en termes financiers, dépassant souvent le seuil des 1 000 euros par an.

Décrochages et Conséquences sur la Consommation

François a également fait le lien entre les décrochages et leur conséquence sur la consommation d'électricité des producteurs. "Au moment où ils ne produisent pas, ils doivent consommer et tout ce qu'ils n'ont pas produit, ils vont devoir le racheter évidemment durant l'hiver," a-t-il précisé. Cette observation met en lumière le double impact financier des décrochages : non seulement une perte de production, mais aussi une augmentation des coûts de consommation.

Justification de l'Indemnisation

En parlant de l'indemnisation, François a justifié le montant de 1 000 euros en se basant sur des cas concrets. "On arrive, alors ce sont des cas parfois beau extrêmes," a-t-il admis, reconnaissant que cette évaluation couvre les situations les plus sévères.

En conclusion, l'intervention de Régis François a mis en lumière les difficultés financières rencontrées par les propriétaires de grandes installations photovoltaïques en cas de décrochage. Son analyse a souligné la nécessité d'une indemnisation réfléchie et adaptée à la réalité des pertes encourues. François a réussi à communiquer l'urgence et l'importance de trouver des solutions équitables pour ces pertes, renforçant ainsi la position de BeProsumer en tant que défenseur des intérêts des producteurs photovoltaïques.

Régis François de BeProsumer a abordé avec expertise la période charnière dans le secteur de l'énergie solaire, répondant aux questions posées par le Président et les députés au Parlement Wallon. Sa réponse a révélé une compréhension approfondie des dynamiques en jeu et a souligné l'importance de prendre des décisions éclairées pour la transition énergétique.

Consultation avec le Cabinet du Ministre

Régis François a commencé par confirmer que BeProsumer avait été consulté par le cabinet du ministre concernant la période charnière de 2023. "On a été consultés par le cabinet du ministre qui nous a adressé une demande bien spécifique par rapport à notre position sur cette période charnière," a-t-il expliqué, soulignant l'implication active de BeProsumer dans les discussions politiques sur l'énergie.

Position Claire sur la Date Buttoir

Il a exprimé une position claire contre l'idée de prendre en compte le paiement de la compte comme date butoir. "On allait de nouveau avoir un appel d'air absolument incroyable en termes des dizaines de milliers d'installations," a-t-il souligné, mettant en lumière les conséquences potentielles d'une telle décision.

Préférence pour la Date de Réception par l'Organisme Agréé

Régis François a recommandé que la date de réception par l'organisme agréé soit le critère déterminant, rappelant le précédent de 2011. "C'était clairement que ce soit la date directe de réception par l'organisme agréé au plus tard au 31 du 12 qui soit prise en compte," a-t-il précisé.

Modifications des Installations Existantes

Il a abordé la possibilité pour les propriétaires d'installations photovoltaïques existantes de modifier leurs installations jusqu'à fin 2030, en permettant des ajustements mineurs. "Ça permet également à des personnes éventuellement qui voudraient faire changer leur installation," a-t-il dit, indiquant une flexibilité pour améliorer l'efficacité et répondre aux nouveaux besoins énergétiques.

Vision pour l'Arrivée de l'Électromobilité

Régis François a également évoqué l'arrivée de l'électromobilité et ses implications pour les producteurs d'énergie solaire. "De produire parfois 1 000 à 1 500 kWh en plus par année, ce qui équivaut quand même, aller pas loin, en mon avis, de 2 à 3 000 km, ou quelque chose comme ça, je pense en termes de mobilité électrique," a-t-il déclaré, montrant la pertinence des installations solaires pour l'avenir de la mobilité.

En conclusion, l'intervention de Régis François a mis en exergue son rôle de leader éclairé et proactif dans le domaine de l'énergie solaire. Son analyse a non seulement reflété une compréhension profonde des enjeux actuels de la transition énergétique, mais a aussi souligné l'importance d'une approche équilibrée et visionnaire pour l'avenir de l'énergie renouvelable en Wallonie. Sa capacité à naviguer entre les aspects techniques, politiques et économiques des énergies renouvelables confirme la position de BeProsumer en tant que force influente et compétente dans le secteur de l'énergie.


BeProsumer a été créée par des prosumers pour des prosumers. Si vous pensez que cet article vous a été utile Soutenez BeProsumer. La cotisation annuelle est de seulement 10€. Le nombre de membres fait la différence pour défendre VOS intérêts.