Revue de presse

L’indemnisation pour décrochage, c’est mort !

Le gouvernement wallon ne parvient pas à s'accorder sur le texte proposé par le ministre Écolo de l’Énergie, Philippe Henry, concernant l'indemnisation des petits producteurs photovoltaïques, connus sous le nom de prosumers. Initialement prévu pour être voté en troisième lecture, le texte a été rejeté par le MR, malgré les deux précédentes lectures favorables. Cette décision représente un coup dur pour les prosumers, mais elle n'est pas une surprise totale.

Le texte actuel prévoit une indemnisation annuelle de 44 euros par kVA installé, soit environ 220 euros pour une installation moyenne de 5kVA, conditionnée à un décrochage continu de deux heures. Cette condition est inacceptable pour la majorité des prosumers, car elle exclut la plupart des cas de décrochage.

Régis François, président de Beprosumer, a toujours insisté : « Ça devra être un dossier prioritaire du prochain gouvernement. Il faut une solution pérenne, sinon les GRD vont recevoir une pluie de recours, y compris en justice. » Régis François rappelle que les prosumers ne demandent pas nécessairement une indemnisation mais un réseau fonctionnel permettant une production continue.

Une mobilisation militante décisive

Notre Assemblée Générale du dimanche 26 mai a été un moment clé de mobilisation. Lors de cet événement, nous avons organisé un grand débat politique, réunissant de nombreux partis politiques sur scène. À cette occasion, nous avons voté à main levée pour introduire la notion d'indemnité proportionnelle aux décrochages. Cette indemnisation proportionnelle, qui compense chaque décrochage de manière équitable, est plus juste pour tous les prosumers.

Les partis politiques présents à notre Assemblée Générale ont unanimement voté en faveur de cette indemnisation proportionnelle.

Lorsque le gouvernement wallon a ensuite rediscuté des textes qui ne prévoyaient pas cette indemnité proportionnelle mais une indemnité forfaitaire, inaccessible à la majorité des petits producteurs, il n'est pas surprenant que le consensus ait explosé.

Les implications et solutions pour les prosumers

Malgré le temps maussade, les panneaux photovoltaïques continuent de produire, entraînant de nombreux décrochages. Avec le retour du beau temps, la situation pourrait devenir encore plus problématique pour les prosumers. Rappelons que si la tension est trop forte sur le réseau, l’onduleur décroche, interrompant la production des panneaux et causant de lourdes pertes pour les prosumers.

Pour éviter de brader leur électricité, il est conseillé aux prosumers d’optimiser leur autoconsommation

Conclusion

Il est crucial que cette question d’indemnisation soit une priorité pour le prochain gouvernement. La position claire des partis politiques lors de notre Assemblée Générale et les réactions au sein du gouvernement montrent que les solutions actuelles ne sont pas viables. Nous continuerons à nous battre pour une indemnisation proportionnelle et un réseau qui fonctionne, car c’est une question de justice pour tous les prosumers.

Article complet disponible ICI


⚠️ Publication Facebook de BeProsumer du 4 juin 2024

Une indemnité décrochages au rabais et bâclée à quelques jours des élections? C’est mort et enterré

La manière dont ce dossier a été géré sentait la poudre, elle a tardé à s’allumer mais a explosé à quelques jours des élections.
Explosions empêchant un grand écran de fumée masquant la léthargie de la politique énergétique wallonne ces dernières années.

Vous êtes nombreux (des dizaines et des dizaines de milliers) à souffrir de décrochages d’onduleurs, les plaintes pleuvent malgré une météo clémente pour le réseau électrique (pluie).

Le parti socialiste a poussé pour compliquer et retarder l’aboutissement du dossier, ce dernier ne souhaitant attribuer jusqu’il y a quelques jours d’ici un maigre 50€/an/prosumer. Devant le refus des deux autres partis, ils ont mis tout leur poids pour complexifier le dossier et empêcher un accord qui aurait été insuffisant mais aurait au moins eu l’illusion de respecter les prosumers lésés.

Ecolo est resté au balcon tentant de trouver une issue favorable mais à maximum 100€/an/installation en moyenne. Insuffisant et inacceptable de voir un tel dossier aussi mal géré par le conseiller en énergie du Ministre henry.

Le MR a eu peine à se faire entendre, mis en minorité par les deux autres qui ne voulait pas donner leur donner un semblant de victoire.

Derrière ces mesquineries politiciennes, il y a des gens qui ont investi et qui souffrent de devoir racheter de l’électricité car comble du comble leur installation s’arrête dès qu’il y a du soleil.

Il semble donc que ce jour, le MR ait fait le choix de ne pas accepter un texte bâclé.
C’était notre demande de ne pas accepter ce texte pour faire prendre conscience aux deux autres partis que beprosumer ne souhaitait qu’une chose : Un réseau qui fonctionne ou dans le cas contraire une indemnisation proportionnelle aux préjudices subis.

Les balises posées et exigées par le PS empêchait cette juste indemnisation car ce dernier avait peur de voir les villes et communes percevoir moins de dividendes s’il fallait indemniser et donc reconnaître ses fautes et manque de prévoyance.

Le texte est donc reporté à la prochaine législature. Espérons que d’ici là, certains partis qui n’ont jamais levé le petit doigt pour les propriétaires de panneaux que vous êtes se rendent compte que vous êtes les acteurs de l’énergie de demain!

Les membres recevront d’ici quelques heures le film du débat et de l’AG directement au travers d’une newsletter. Regardez bien qui lève la main quand il s’agit de prendre une position claire quant à vos aspirations.

J-5, n’oubliez JAMAIS votre pouvoir. Merci de partager à vos connaissances qui possèdent des panneaux, ils ont aussi le droit de savoir.

Le conseil d’administration.